Tournée statutaire de la Préfète du Département de l’Ouémé dans les Communes sous sa tutelle : La ville de Porto-Novo a accueilli Dr Marie AKPOTROSSOU le vendredi dernier

(Voici ce qu’il faut retenir de l’état de la ville au 31 août 2022)

Conformément à l’article 281 de la loi 2021-14 du 20 décembre 2021 portant code de l’administration territoriale en République du Bénin, la Préfète du Département de l’Ouémé a entamé, depuis quelques jours, sa tournée statutaire dans les Communes qui relèvent de son autorité.

L’étape de la Commune de Porto-Novo a eu lieu, le vendredi 25 novembre 2022, à la Maison des Jeunes de Porto-Novo, en présence des représentants de toutes les forces vives de la ville. Et cela après un tête-à-tête entre le Maire Charlemagne N. YANKOTY, la Secrétaire Exécutive Isabelle Aimée ESSOU et la Préfète, à la Salle d’audience du Maire, à l’hôtel de ville de Porto-Novo.

Pour le Maire Charlemagne N. YANKOTY, dans son discours de bienvenue, «la tournée statutaire est l’occasion la plus appropriée pour présenter à l’autorité de tutelle, l’état de la ville de Porto-Novo à travers le fonctionnement des organes d’orientation ainsi que les résultats atteints sur les plans administratifs et financiers au niveau de l’exécutif municipal».

C’est à la Secrétaire Exécutive qu’est revenu l’honneur de présenter l’état de la ville.

Devant les invités, venus en nombre important, dont les têtes couronnées, sages, notables, les responsables des services déconcentrés du Département, la première responsable administrative de la Mairie a sacrifié à la tradition : celle de présenter devant l’autorité de tutelle, l’état de la ville.

Ce qu’il faut retenir en substance sur le plan financier, par exemple, est que «Les ressources globales de la Commune, au 31 août 2022, s’élèvent à quatre milliards cent soixante millions sept cent dix mille six cent cinquante-cinq (4 160 710 655) FCFA contre une prévision de six milliards sept cent quatre-vingt-quatorze millions huit cent soixante mille quatre cent vingt et un (6 794 860 421) FCFA».

Le faible taux de mobilisation des ressources propres peut se justifier, selon la Secrétaire Exécutive, par plusieurs facteurs. Il y a, entre autres, « la dispersion des usagers du marché Ouando, en attendant la reconstruction de cet équipement marchand important ; la réduction du gisement des taxes (ODP et autres) ;la non actualisation de la base de données sur le foncier ; le faible taux de paiement des taxes et impôts par les contribuables ;
la caducité de la base de données des contribuables»

En ce qui concerne le fonctionnement des organes politiques et administratifs au niveau de la Mairie, on dénombre au 31 août 2022, six (06) sessions extraordinaires et deux (02) sessions ordinaires du Conseil Municipal, soit un total de huit (08) sessions, toutes préparées par autant de réunions de municipalité et vingt-neuf (29) réunions des Commissions Permanentes du Conseil Municipal».

Aussi, Après l’installation officielle du Conseil de Supervision, le 09 septembre 2022, quatre (04) rencontres ont été déjà organisées dont celle relative à l’adoption du budget primitif exercice 2023 de la Commune»

Des performances qui traduisent la bonne ambiance qui règne entre les autorités municipales avec à leur tête le Maire Charlemagne N. YANKOTY. Des efforts salués par l’autorité préfectorale, qui a invité le Conseil Municipal à poursuivre sur la même lancée.

Des questions d’éclaircissement et des contributions ont fait suite au discours sur l’état de la ville. Cela a permis d’avoir un franc et fructueux débat dirigé de main de maître par la Préfète et qui a été l’occasion de prendre en compte les préoccupations des uns et des autres.

La séance, qui s’est déroulée dans une très bonne ambiance, a été une opportunité de sensibilisation sur plusieurs sujets d’importance pour la population.

Ghislain Dossa Kakpo

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 10 =