Grève dans le rang des bouchers de l’Ouemé Plateau : Pas de viandes dans les marchés dès ce jour et ce pour 72 h

Exif_JPEG_420

Ils ont pris la décision de manifester leur mécontentement. Les bouchers sont fâchés et ont décidé de l’exprimer par une cessation de travail. Pas de viande dans les marchés dès ce samedi 30 juillet 2022 et pour 72 heures. Ces derniers manifestent notamment contre leurs conditions de travail notamment l’état piteux des abattoirs dont celui de Porto-Novo situé au quartier Sokomey, mais aussi et surtout la rareté et la cherté des bétails dues selon eux à la «fermeture des couloirs de transhumance et la peur liée au terrorisme qui sévit dans le nord bloquant ainsi le passage régulier des bétails».

Une vue partielle de l’abattoir de Sokomey

Pour Wassi Hotègni interrogé au marché de kpogbonmè, à Porto-Novo, « les bouchers roulent à perte depuis plusieurs jours. Et pour cause, le prix des bétails a considérablement augmenté. De 30 000 à 300. 000 FCFA pour les moutons et jusqu’à prés d’un million cinq cent milles pour les boeufs, le prix auquel est livré la viande aux bonnes dames ne les profite pas du tout. A tout ceci s’ajoute la rareté des bétails», a-t-il expliqué.

Le constat fait ce samedi dans la plupart des marchés installés à Porto-Novo par par exemple montre à suffisance, la colère de ces vendeurs de viandes. Selon quelques acheteurs rencontrés sur les lieux, la situation est assez critique. Les bonnes dames en l’occurrence ne savent plus à quel saint se vouer et crient leurs ras-le-bol après seulement une première journée de grève « cette cessation d’activité nous crée déjà d’énormes difficultés. Je suis venue acheter de la viande de mouton ce matin mais aucun boucher sur le marché. Que l’État leur viennent en aide afin que la situation soit vite décanter», a lancé une vendeuse de nourriture venue pour s’en approvisionner . Aussi, poursuit-elle, « la viande que nous achetions à 2000f le kg est désormais livrée à 3000 voir 3500 FCFA le Kg. Cela ne nous arrange pas du tout», a-t-elle expliqué.

La grève démarrée ce samedi prendra fin lundi 1er août et pourrait-être reconduite selon les grévistes, si rien n’est fait.

Ghislain Dossa Kakpo

94

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =