2ème séance publique de reddition de comptes à la Mairie de Porto-Novo : Le permis de construire était au cœur des échanges

«Permis de construire/ démolir et adressage : Avantages pour les acteurs du développement de la ville de Porto-Novo». C’est l’intitulé du thème retenu ce jeudi, 17 novembre 2022, pour la deuxième séance publique de reddition de comptes à la Mairie de Porto-Novo.

Les citoyennes et citoyens de la ville de Porto-Novo, sages, notables, les membres du Conseil Municipal, autorités politico-administratives de la ville et autres, venus nombreux à la Maison des Jeunes de Porto-Novo, ont été imprégnés de ce que c’est que le permis de construire, le nombre de permis de construire délivrés ces dernières années et ce que cela a apporté en terme de mobilisation de ressources financières.

Sur la base de la communication faite, «Le permis de construire est une décision administrative qui autorise sur la base des règles d’urbanisme, les constructions nouvelles ou les modifications des travaux de construction non achevés. Elle permet d’étudier le terrain pour éviter les probables effondrements et donc de veiller à la sécurité des personnes et des biens».

De 2020 à 2022, l’étude a été faite sur deux plans à savoir national et Communal.

En 2020, 4 dossiers étudiés sur le plan national et 22 sur le plan communal. En 2021, 3 sur le plan national et 40 sur le plan communal . En 2022 jusqu’au 31 octobre, 6 dossiers sur le plan national et 46 sur le plan communal.

En terme de mobilisation de ressources propres, on retient que la Mairie a mobilisé, en 2020, 7.014.100 f cfa, en 2021, 14.749.845 fcfa avec 9.020.000f de pénalités et 5.729.845 f cfa de frais d’instruction. En 2022, jusqu’au 31 octobre, :19.597.057 f cfa avec des pénalités de 14.600.000 f cfa et les frais d’instruction qui s’élèvent à 4.997.057f avec 84 propriétaires qui ont payé les pénalités.

La séance publique de reddition de comptes à été également une occasion pour la Mairie de Porto-Novo de sensibiliser les participants sur l’adressage de la ville. Une technique qui permettra, à terme, de donner des identifiants uniques aux lieux et bâtiments de la ville.

Cette séance a été présidée par le Maire Charlemagne N. YANKOTY qui, dans son discours de lancement, a surtout mis l’accent sur l’importance de l’exercice de reddition de comptes. En effet, pour l’édile de la Capitale du Bénin, «les séances de reddition de comptes permettent d’informer la population sur les actions de développement engagées grâce aux ressources mises à la disposition de la ville».

Ghislain Dossa Kakpo

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 13 =