Fin du périple sur la cherté de la vie dans les arrondissements de Porto-Novo: « L’objectif est atteint » dixit Charlemagne YANKOTY

La tournée d’information et de sensibilisation sur la cherté de la vie dans les arrondissements de Porto-Novo a été un succès. Le comité mis en place a continué cette tournée au niveau des arrondissements de la ville. Il a achevé sa mission ce samedi 21 Mai 2022 par le cinquième arrondissement de Porto-Novo. Lors du point de presse qu’ils ont animé, le président dudit comité, le Maire Charlemagne YANKOTY a fait savoir que l’objectif est atteint en ce sens que les populations étaient fortement mobilisées et attentives aux explications données à toutes les étapes de la tournée. Aussi le comité a-t-il fait des propositions au gouvernement et conseillé aux populations le changement de mode alimentaire en consommant local. Lisez plutôt la déclaration du Président du comité.

« …Comme vous le constatez, depuis jeudi effectivement à la suite de la tournée gouvernementale et déférant aux instructions qui nous ont été faites, le comité mis en place dans le cadre de la tournée gouvernementale a continué la sensibilisation au niveau des arrondissements avec l’appui des chefs d’arrondissement et des élus de ces différents arrondissements.

Comme vous l’avez certainement constaté depuis jeudi, la mobilisation est très forte. L’attention des concitoyennes et concitoyens était totale. On s’est rendu compte que c’était nécessaire de faire cette tournée dans la mesure où celle effectuée par la délégation gouvernementale, tout le monde ne pouvait y participer, le nombre était limité compte tenu de la capacité des salles. Cette fois-ci, nous avons observé un engouement des concitoyens à mieux comprendre les causes, les batteries de mesures d’atténuation prises par le gouvernement et le nouveau comportement que nous devrions commencer par avoir.

Ce soir, je prends la parole au nom des membres du comité constitué des représentants du préfet du département de l’Ouémé, ils sont deux, il y a le Secrétaire général de la préfecture et le Chargé de mission du préfet qui sont les yeux du gouvernement parce que le préfet à elle seule représente tous les membres du gouvernement, la tournée étant gouvernementale. Après, il y a les membres des grands partis politiques de Porto-Novo à savoir deux représentants du PRD, deux représentants de l’Union Progressiste et deux représentants du BR.

Nous sommes là pour faire le point et remercier le Chef de l’Etat pour cette démarche qui au-delà de la sensibilisation faite a permis aux différents partis d’être en contact avec leur mandants, leur concitoyennes et concitoyens.

Nous avons beaucoup entendu à la suite des explications données et globalement nous sommes parvenus à la conclusion qu’aujourd’hui nous crions. En dehors de ces produits qu’on ne saurait substituer très rapidement à savoir l’hydrocarbure, les autres produits liés à l’alimentation, il nous faut revoir notre comportement et notre mode alimentaire. On n’est pas tenu de donner du pain à un enfant, on n’est pas tenu de prendre du chawarma, on n’est pas tenu de prendre du hamburger. On n’est pas tenu de dire que forcement c’est les produits manufacturés, importés que nous allons consommer parce que cela nous amène à perdre même les habitudes de nos aliments locaux. Et nous avons conclu après avoir observé avec les différents participants que c’est encore une autre forme de colonisation, peut-être c’est la colonisation alimentaire.

C’est fort de cela nous avons expliqué à nos concitoyens que pour juguler cette crise, pour remédier à cette crise parce que nous ne savons pas combien de temps cela va prendre, voilà le nombre de milliards que le gouvernement ne cesse de mettre pour atténuer la crise, il nous faut changer de mode alimentaire. Je pense que sur ce point, tout le monde est unanime sur le principe. Et notre souhait qui découle de la recommandation forte faite par nos concitoyens et concitoyennes, c’est que le gouvernement mette plus de moyens dans l’agriculture, dans les écoles techniques comme le Chef de l’Etat l’a déjà dit, mais aussi dans la sensibilisation de la population à un changement de comportement du point de vue alimentaire pour que nous consommions davantage local.

Nous voudrions remercier nos concitoyennes et concitoyens pour leur participation massive et surtout remercier le Chef de l’Etat et son gouvernement pour cette démarche, cette approche pédagogique qui est inédite parce que c’est une première.

Quoique les commentaires ne manqueront pas, nous sommes très fiers de l’avoir fait, de l’avoir effectué, ceci pour calmer les mécontents, pour bannir l’intoxication du milieu de la population. Nous pensons que l’objectif a été atteint. Mais ce n’est pas encore la fin, nous allons continuer cette fois-ci dans les quartiers, et je pense que d’ici quelques mois on constaterait qu’au niveau de Porto-Novo, tout le monde a compris et la paix va régner davantage. »

Propos recueillis par Florent Fidèle AHOTONDJI

371

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 29 =