Opérationnalisation des classes culturelles au Bénin : Le ministre Jean-Michel Abimbola concrétise le projet , Blaise Tchétchao à la manette

Jean-Michel Abimbola : Ministre de la culture

Plus de doute , le projet d’insertion des activités culturelles dans les programmes d’enseignement scolaire du secondaire entre dans sa phase active. Le ministre de la culture Jean-Michel Abimbola vient de lancer la dernière ligne droite de ce projet devant aboutir à sa concrétisation dès la rentrée scolaire 2020-2021. Il s’agit du lancement  ce 08 juin 2020 d’un atelier de 18 jours devant permettre entre autres de dégager les programmes qui seront mis en application dès l’année prochaine dans les établissements scolaires et le processus de formation de plus de 800 encadreurs.

Mahougnon KAKPO : Ministre de l’enseignement secondaire

Le lancement de l’atelier qui a réuni plusieurs acteurs du système éducatifs et autres acteurs culturels a eu lieu au ministère de la culture en présence du ministre de l’enseignement secondaire et technique Mahougnon KAKPO ainsi que  le coordonnateur du projet Blaise Tchétchao. Pour le ministre de la culture Jean-Michel Abimbola ce projet prioritaire du gouvernement et qui figure d’ailleurs dans le PAG programme d’action du gouvernement viendra corriger  à coup sûr quelques insuffisances liées à l’essor de la culture béninoise.

Blaise Tchétchao : Coordonnateur du projet

Il s’agit par exemple de la faible qualité professionnelle des œuvres artistiques et culturelles, le mimétisme et le plagiat. Ce projet permettra aussi de participer à la détection et l’éclosion des jeunes talents artistiques précise le ministre Abimbola dans son discours de lancement.

Quelques acteurs culturels

Tant attendue , cette initiative des classes culturelles entre enfin dans sa phase opérationnelle et ceci grâce à la détermination et au pragmatisme du ministre Abimbola qui a su peaufiner les plans et travailler d’arrache-pied afin que cette activité du PAG soit concrétisée. Un des souhaits du chef de l’État Patrice Talon qui vient ainsi combler les attentes des acteurs culturels béninois.

Ghislain DOSSA KAKPO

167

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 26 =